Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

POPA-LAND

Bienvenue dans le POPA LAND

Mon Royaume et accessoirement un lieu d'expression sur des sujets d'actualités, drôles, ou un brin de ma vie palpitante ! lol

N'hésitez pas à laisser un message de votre passage

http://samaris.miniville.fr/
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Création Littéraire (texte, poème, etc...)
- Création Graphique
- Fiches Culinaires
- Interview de Zincs et Miss

5 DERNIERS ARTICLES
- La Ravoire, Ensemble autrement
- En finir avec les politiciens hors du monde
- W-E Morzine
- W-E Morzine (2)
- JO... oui mais...
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Eclairages
- JO... oui mais...
- En finir avec les politiciens hors du monde
- La Ravoire, Ensemble autrement
- W-E Morzine
- W-E Morzine (2)
- Procuration ? Mode d'emploi
- Il a tout compris et pourtan, il n'avait pas Free
- Sosies saurez-vous les reconnaitre ?
- 30 ans de NiCo : Luce en folie

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Bamboue
Ajouter popa-land à vos favoris

LIENS FAVORIS
- film streaming vf
- streaming vf
- streaming
 Procuration ? Mode d'emploi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

 

 

Un petit article d'un blog du Monde.fr rappelant bien la galère actuelle pour pouvoir établir une procuration.

 

Si certains sont dans le cas où ils devraient en établir une, rappelons qu'il faut la confier à une personne de la même commune et surtout s'y prendre rapidement car le premier tour c'est dans une quinzaine de jour !

 

(il y a encore le 2nd tour des présidentielles et les législatives en Juin)

 

 

06 avril 2012

Faire une procuration, ou comment mettre à l’épreuve son sens civique

Une année en France, c'est aussi ça : sacrifier son devoir citoyen à l'autel de l'information de terrain. Photographe à La Courneuve le 22 avril et à Dunkerque le 6 mai? Qu'à cela ne tienne, je n'irai pas pour autant grossir les rangs des abstentionnistes.

Décision est donc prise de faire une démarche a priori anodine : la procuration. Habitant à environ 50 mètres d'un commissariat, je m'y rends la fleur au fusil et la carte d'identité en étendard, ne doutant pas un instant qu'avant de repartir vers 17 heures pour La Courneuve rencontrer quelques jeunes de l'association Jeunes Musulmans de France, l'histoire serait bouclée. L'officier à l'accueil douche mon enthousiasme illico, me prédisant une heure d'attente "minimum". Mais m'invite à revenir "à 9 heures un matin, ou le week-end, voire au milieu de la nuit puisqu'on est ouvert 24h/24". Un peu comme une épicerie de nuit, en somme. L'image me plaît, et je m'imagine revenir à 3 heures du matin pour signer le formulaire.

De retour vaillante au même commissariat le lendemain sur les coups de midi, un autre officier me demande : "Vous avez un peu de temps?" Ça partait mal. "Parce que là, c'est deux heures de queue." Quoi? Mais que se passe-t-il donc dans ce quartier? Tout le monde déserte les urnes? Ah oui, les vacances scolaires, évidemment... Une interrogation m'étreint toutefois : si tout le monde établit une procuration, qui va rester pour effectivement aller déposer les bulletins dans les urnes? L'officier me sort de ma réflexion : "Sinon, vous pouvez aussi aller au greffe du tribunal, à la mairie, juste à côté. Ou revenir un soir, mais pas après 22 heures." Ah, j'avais donc bien fait de ne pas tenter le coup nuitamment.

Poursuivant ce qui commençait à ressembler à la quête du Graal, je me dirige donc vers la mairie, où l'on m'indique le bureau 19 d'un air un peu désolé : "deux heures d'attente au commissariat ? Ici ce sera pareil..." Je longe un couloir désuet, pousse la porte du bureau 19, avise l'homme de l'accueil, et lui demande "pour la procuration?" D'un mouvement de menton dédaigneux, il m'indique sans un mot le recoin dédié. La foire d'empoigne. Dans environ 10 mètres carrés, une douzaine de personnes prennent appui, qui sur les murs, qui sur le dos d'un ami, qui sur une table microscopique, pour remplir le fameux formulaire rose. Soudain, j'ai une pensée pour les adeptes de la théorie du complot : et si on essayait de nous empêcher de voter ? Je parviens à approcher le guichet où une dame courtoise mais néanmoins débordée me parle par-dessus la tête des gens qui lui tendent leur formulaire déjà rempli : "vous avez la photocopie de votre carte d'identité?" Quoi? Une photocopie? C'est quoi, cette nouveauté? Nulle part on ne mentionne qu'il faut une photocopie!

Au greffe du tribunal, la foire d'empoigne... © E.R

Au greffe du tribunal, la foire d'empoigne... © E.R

Je repars un brin échaudée, et échafaude de savants calculs mentaux pour trouver le moment le plus propice, mêlant mon propre agenda, la moyenne d'âge et les corps de métiers majoritaires de la population de mon quartier, les horaires d'ouverture de la mairie et du commissariat, le nombre d'enfants par foyers et l'âge du capitaine... Un tableau à sept entrées qui me mène à un créneau aléatoire que je n'avais pas encore testé : ce sera mercredi, 11 heures, et au commissariat. A l'accueil, un officier fort désagréable appelle "ceux qui viennent pour une procuration : le bureau est fermé, revenez à partir de 14 heures", et replonge dans ses affaires courantes. La femme devant moi sort excédée, je lui emboîte le pas et engage la conversation. Elle raconte que cela fait 4 fois qu'elle vient, et qu'on la renvoie dans les cordes à chaque fois, et à chaque fois pour une question d'horaire. On lui a aussi fait le coup de "22 heures", elle est venue à 21 heures et s'est retrouvée sur le carreau... Note pour plus tard, penser à vérifier les infos délivrées par le commissariat.

Cette fois, j'en rigole presque. Je voudrais que ça dure encore une semaine, qu'il y ait encore des rebondissements farfelus, des obstacles improbables... Las, ma quête s'arrête l'après-midi même, à 15h40 précises, horaire consigné sur le formulaire de la procuration. Car ça y est, enfin, au bout de quasiment une semaine, j'ai obtenu le papier rose, en deux minutes chrono, sans photocopie, sans file d'attente et à un horaire normal.

Bilan, je serais venue quatre fois au commissariat, à 15h38, 16h27, à la pause de midi, en fin de matinée, et une fois au greffe du tribunal. J'ai tenu bon, pour la bonne cause. Mais j'ai une pensée émue pour tous ceux qui n'ont pas des horaires aussi flexibles que les miens, et qui risquent de se décourager en cours de démarche... Peut-être faudra-t-il créer une nouvelle case dans les statistiques : abstentionniste malgré soi?

Le sésame de 15h40. © E.R

Le sésame de 15h40. © E.R

  Lire les 4 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-04-2012 à 22h10

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- La Ravoire, Ensemble autrement

- En finir avec les politiciens hors du monde

- W-E Morzine

- W-E Morzine (2)

- JO... oui mais...

- Eclairages

- Remède contre l'amnésie : la suite

- Remède contre l'amnésie




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 21-10-2005 à 14h49 | Mis à jour le 20-02-2014 à 09h20 | Note : 8.66/10